Les conseils pour préparer votre retraite

La retraite est le sujet d’actualité présent sur toutes les bouches. En effet, en ces temps de restriction budgétaire, il est impératif pour les Français de préparer leur retraite le plus tôt possible car, il s’avère que la pension de base ne sera guère suffisante pour leur accorder un niveau de vie convenable. Seulement, il n’est pas évident de savoir par où commencer et comment s’y prendre pour pouvoir mener à bien cette longue démarche. Voici donc quelques conseils pour bien préparer votre retraite !
Les conseils pour préparer votre retraite

Pourquoi faut-il préparer sa retraite ?

En appréciant la situation économique actuelle, vous avez pu vous en rendre compte, il est dorénavant nécessaire pour les Français d’assurer leur retraite grâce à une retraite complémentaire. Appuyant ce constat, l’Union Européenne a fait paraître un livre blanc sur l’avenir des retraites expliquant que le système actuel par répartition n’était plus en mesure de nous permettre de profiter de nos vieux jours.

La retraite complémentaire s’impose donc comme étant la solution indispensable à privilégier si vous souhaitez conserver votre niveau de vie actuel.

Pour cela, aucune recette miracle, si ce n’est commencer à épargner très tôt afin d’obtenir par la suite un niveau de pension convenable en plus de votre retraite de base.

Comment se lancer dans la préparation de sa retraite ?

Avant de vous lancer tête baissée dans la préparation de votre retraite, il est important de définir au préalable habitudes et objectifs qui vous aiguilleront tout au long de cette démarche.

Les habitudes

  • Demander un relevé de carrière aux caisses qui gèrent votre retraite
  • Vérifier que les cotisations aient bien été versées par l’employeur
  • Vérifier l’exactitude des informations relatives aux différents contrats de travail : n° de Sécurité Sociale ou encore n° de Siret de l’entreprise
  • Conserver tous les documents relatifs à vos périodes d’inactivité : décomptes Assedic, justificatifs d’assurance maladie, etc.
  • Conserver les bulletins de salaire et les contrats de travail, afin de valider les périodes qui pourraient ne pas être prises en compte
  • Faire des points réguliers sur votre carrière
  • Conserver les documents relatifs à vos périodes d’inactivité : décomptes Assedic, justificatifs d’assurance maladie, etc
  • Commencer à épargner le plus tôt possible selon vos moyens, selon vos besoins, votre situation personnelle et aussi vos aspirations pour le futur
  • Demander un relevé de carrière aux caisses qui gèrent votre retraite

Les objectifs

Les objectifs vont répondre aux quatre grandes questions de la retraite et vous aideront à vous « préparer » au jour décisif de votre départ en retraite.

  •  A quel âge souhaitez-vous partir à la retraite ?
  • Quel est le montant dont vous souhaitez disposer à la retraite?
  • A quel âge allez-vous commencer à épargner ?
  • Quelle somme pensez-vous pouvoir épargner chaque mois?

Important

Autre point important : la stratégie patrimoniale. Indispensable, elle représente une certaine « structure de travail » qui vous permettra de mettre en place un plan d’actions relevant de vos habitudes, de vos objectifs et aussi de votre choix de placements immobiliers et/ou financiers.

Votre stratégie patrimoniale comprendra par exemple, la délégation de certains de vos actifs et/ou la diversification de votre patrimoine.

Retraite complémentaire : quels sont les placements à privilégier ?

Bien évidemment, il nous est impossible de vous présenter tous les placements immobiliers et financiers en vigueur au cours de ce guide. Pour pallier à ce problème, nous avons décider de détailler uniquement les placements qu’il est judicieux de privilégier tout au long de votre vie, notamment dans le cadre d’une préparation de retraite.

Car, comme vous pouvez vous en douter, les placements ne sont pas les mêmes en fonction de l’âge des investisseurs. En effet, plus un investisseur est jeune plus il est intéressant de privilégier le rendement en investissement sur des placements à risque. Dans l’autre sens, à l’approche de la retraite, mieux vaut privilégier la sécurité et non un rendement attractif !

Investir dans l’immobilier

Valeur refuge, l’immobilier reste le moyen le plus sûr et le plus efficace pour vous assurer un complément de retraite. Et ce n’est pas tout, il possède bien d’autres avantages qui vous permettront de diminuer voire supprimer vos « dépenses logement » et de bénéficier d’une réduction d’impôts. Pour réaliser un investissement dans l’immobilier vous pouvez :

  • acquérir votre résidence principale
  • réaliser un investissement immobilier locatif

Etape primordiale de la vie d’un contribuable, investir dans votre résidence principale vous permettra de préparer votre retraite grâce à une diminution du coût de vos charges, lorsque vous aurez remboursé vos crédits, mais aussi, de réaliser un investissement locatif.

Grâce aux nombreux dispositifs défiscalisants, vous pourrez réaliser un investissement locatif qui vous permettra de cumuler un double avantage : l’augmentation de vos revenus et la réduction de vos impôts. Dans le cadre d’un premier investissement dans l’immobilier, le plus judicieux est de vous orienter vers un investissement « classique » comme un investissement locatif meublé avec la loi Censi-Bouvard ou bien un investissement classique dans le neuf avec la loi Duflot.

Le contrat d’assurance-vie

Placement préféré des Français, l’assurance-vie est un placement a la fiscalité attractive qui se révèle être sûr, souple et performant. Intéressant dans le cadre d’une constitution d’épargne, le contrat d’assurance-vie vous permet de percevoir des revenus réguliers au moment de votre retraite en mettant en place des rachats partiels et il vous permet également d’effectuer des rachats si vous avez un besoin pressant de liquidités.

Les placements spécifiques

Le PERP et le PERCO

Le PERP et le PERCO sont des placements « dédiés » à la retraite qui vous permettront de percevoir un revenu complémentaire sous forme rentière.

A destination de tous les Français, le PERP ou aussi, Placement d’Epargne Retraite Populaire, va vous permettre d’obtenir un revenu complémentaire, dans la limite de 20 %, versé sous forme de rente et ce, tout en bénéficiant d’une réduction d’impôts.

Bon à savoir

Un PERP ne peut être clôturé.

Disponible uniquement en entreprise, le PERCO ou aussi,  Plan d’Epargne Retraite Collective, fonctionne comme le PERP.

Le Madelin

Le Madelin s’adresse aux professions libérales ainsi qu’aux TNS, Travailleurs Non Salariés. Il va vous permettre de vous constituer, grâce à des versements déductibles de votre bénéfice imposable, une pension de retraite ainsi que des compléments de garanties de prévoyance personnelle. De plus, grâce aux versements déductibles de votre bénéfice imposable, vous bénéficiez d’une baisse d’imposition sur le revenu.

Comment faire si le montant n’est pas suffisant ?

Voici deux solution qui vous aideront à augmenter le montant de votre retraite complémentaire :

Le viager immobilier

Mécanisme immobilier qui consiste à céder une partie ou la totalité de votre capital immobilier en contrepartie du versement d’une rente viagère durant toute la durée de votre vie, le viager immobilier vous permet en plus de conserver le droit d’usage et d’habitation du bien immobilier et de définir la périodicité de la rente : mensuelle, trimestrielle ou bien annuelle.

Toutefois, pour envisager une procédure de viager immobilier vous devez obligatoirement être propriétaire d’une résidence principale.

Le cumul emploi-retraite

En régle générale, il vous faut cesser toute activité professionnelle si vous souhaitez toucher votre retraite. Néanmoins, certaines solutions existent vous permettant ainsi de cumuler un emploi et une pension de retraite dans le but de prolonger votre épargne.

Cependant, quelques conditions sont à respecter, ainsi, vous devrez attendre six mois à compter de la liquidation de votre retraite avant de pouvoir reprendre une activité chez votre dernier employeur et il vous faudra respecter un plafond de revenus qui est égal à la moyenne de vos trois derniers mois de salaire.

Par la suite, vous aurez le choix entre deux solutions :

  • la retraite progressive
  • la surcote

Conclusion

Malgré certaines difficultés à se projeter dans l’avenir, la retraite se doit d’être la priorité de tous, notamment si vous souhaitez en profiter pleinement. Au fait des nombeux problèmes entourant ce sujet et conscient de son incapacité à financer des pensions convenables, le gouvernement français a mis en place de nombreux placements financiers et immobiliers afin de permettre aux Français de se constituer une retraite complémentaire.