Les bonnes questions à se poser pour les novices désirant ouvrir un PEL


Le plan d’épargne logement, mieux connu des contribuables sous le nom de PEL, figure parmi les placements de choix pour réaliser un projet immobilier.

En effet, ce produit bancaire réglementé, conçu en 1969, possède de nombreux privilèges qui aident les particuliers à devenir propriétaire d’un logement.

Les bonnes questions à se poser pour les novices désirant ouvrir un PEL

Cependant, avant de souscrire à ce plan, les nouveaux épargnants doivent se renseigner convenablement pour profiter pleinement des avantages du PEL. Si vous faites partie de ces personnes, voici les questions que vous devriez vous poser avant de créer un compte.

Comment fonctionne ce placement réglementé ?

Le fonctionnement du plan d’épargne logement est facile à cerner. Pendant une phase d’épargne de 4 à 10 ans, vous devez faire régulièrement des dépôts sur votre compte sans effectuer de retrait. Au cours de cet intervalle de temps, votre plan d’épargne logement va produire des intérêts. À noter que les gains générés par ce produit aident à évaluer le montant de l’emprunt que vous pouvez avoir. Au terme de cette période, vous avez la possibilité de contracter un prêt pour concrétiser un projet immobilier.

Pour information, si vous ne touchez pas à votre fond et que votre PEL passe les 15 ans de détention, votre plan sera transformé en un livret classique. À noter que le taux d’intérêt sera déterminé par la banque.

À combien s’élève les intérêts du PEL ?

La rémunération du plan d’épargne logement dépend entièrement de sa date de création. Par exemple, les comptes ouverts entre février 2015 et janvier 2016 ont un taux d’intérêt de 2 %. Il est cependant à noter que depuis août 2016, la rémunération de ce produit à stagner à 1 %.

Comment se déroule le versement des fonds sur un PEL ?

Les sommes à placer et la périodicité des dépôts sur un PEL varient selon l’option que vous avez sélectionnée lors de la signature du contrat du plan. De ce fait, si vous optez pour un versement mensuel, vous êtes obligé de faire un dépôt de 45 € par mois. Par contre, si vous avez choisi le mode de versement trimestriel, il faut que vous fassiez des dépôts tous les 3 mois.

À titre indicatif, vous avez la possibilité de faire des versements exceptionnels si vous en avez les moyens. Toutefois, le montant de vos dépôts ne doit pas dépasser le plafond de 61 200 € (hors intérêts capitalisés).

Comment est la fiscalité du PEL ?

Depuis le début de l’année 2018, les PEL sont soumis à un prélèvement forfaitaire de 12,8 %. Toutefois, les plans ouverts avant cette date et ayant moins de 12 ans d’ancienneté sont exonérés d’impôts.

Comment procéder pour créer un PEL ?

Pour être titulaire d’un PEL, vous devez vous rendre dans un établissement bancaire pour signer un contrat. Ensuite, il faut que vous fassiez un versement initial de 225 € pour pouvoir ouvrir un compte.

Pour information, toute personne peut souscrire à un PEL. Toutefois, un individu n’a le droit de posséder qu’un seul PEL. Par ailleurs, avant de se rendre à la banque, il est préférable que vous consultiez le site internet Ciclade. En effet, il se peut que vos ascendants aient ouvert un compte à votre nom dès votre naissance.